Anne Poiré

Photo de Anne  Poiré
© Anne Poiré

biographie

Née en 1965 à Thionville, Moselle

Vit dans la Loire

site personnel : http://annepoire.free.fr

courriel : anne.poir@wanadoo.fr

adultes : roman, nouvelle, poésie, théâtre

jeunesse : auteur de textes

Passionnée par l'écriture, je m’adonne avec bonheur autant à la poésie qu’à la prose, pour enfants comme pour adultes, dans la fiction comme dans le biographique. Je me consacre désormais totalement à l’écriture. Née en 1965, j’ai déjà écrit de nombreux romans, des pièces de théâtre, je suis publiée dans des revues telles "Triages", "Artension", "Gazogène", "Neuf de cœur", "La faute à Rousseau", "(Cahiers d’)ECRITURES", "Utopia". J’ai aussi participé à des ouvrages collectifs au Seuil, chez Actes Sud, Textuel, et j’offre à ce jour une bibliographie d'une trentaine de recueils et plaquettes aux éditions Tournefeuille, Encres Vives, L’Amateur, Clapàs, Clapotements, On @ Faim !, Rafael de Surtis, Comme ça et Autrement, Chomarat, Gros Textes, ABS, Symétrie, Marie Morel, Carmina, l’Atelier du Hanneton... Traduite en anglais, slovaque, néerlandais et espagnol, j’ai été plusieurs fois mise en musique par les compositeurs Olivier Faes et Jean-Marie Morel.A.P.

bibliographie

adulte

  • Tous les chats, et Patrcik Guallino, Éditions Carmina, 2015.
  • Eclipse solaire, Editions Carmina, 2014.
  • Encore un suicide, Éditions Kirographaires, 2012.
  • Les Mots du clos Vougeot, D'un noir si bleu éditions, 2008.
  • Histoire d'une schizophrénie : Jérémy, sa famille, la société, Éditions Frison-Roche, 2008.
  • Transport épique, D'un noir si bleu éditions, 2007.
  • Livre d'or, D'un noir si bleu éditions, 2007.
  • Le Nain de jardin, D'un noir si bleu éditions, 2007.
  • La Maison de l'écrivain et autres trésors d'enfance, D'un noir si bleu éditions, 2007.
  • Livresss - Sous la typo, la sève, Atelier du Hanneton, 2006.
  • Le Rondeau des vitraux, Encres vives, 2006.
  • La Cantate de la Loire, partitions de Jean-Marie Morel, Éditions Symétrie, 2006.
  • Regard, Éditions Marie Morel, 2005.
  • Les Couleurs du bonheur, Éditions Carmina, 2004.
  • Périple de brocart, Gros Textes, 2003.
  • Papa… Noël, Éditions Michel Chomarat, 2002.
  • Linceul après linceul, Éditions De Groote Beer, 2002.
  • La Source, Éditions Comme ça et autrement, 2001.
  • Gouxrmandises, Éditions de l'Amateur, 2001.
  • 69 proverbes, Gros Textes, 2001.
  • "Un cadavre, trajectoire du rêve" in "Anthologie de l'imaginaire, arcane 9", Éditions Rafael de Surtis, 2001.
  • Pulpe doigts, Éditions Rafael de Surtis, 2000.
  • La Terre s'était mise à tourner, Éditions On @ Faim !, 2000.
  • Lieu dit. Mare Nostrum, Encres vives, 1999.
  • Erotica, Éditions associatives Clapàs, 1999.
  • Feu d'artifice, Tournefeuille, 1997.

jeunesse

  • Papi Jeannot, Le Verger des Hespérides, 2014.
  • Ma Correspondante du Lugubristan, Le Verger des Hespérides, 2014.
  • Le Petit Chaperon vermillon, Éditions Carmina, 2014.
  • Boucles d'Or et les trois ours venus d'ailleurs, illustrations de Anne Poiré et de Patrick Guallino, 2014.
  • Quand le Père Noël était petit, Éditions Carmina, 2012.
  • Les lunettes de mamie Babette, Guallino Patrick, Carmina éditions, 2012.
  • Il était une fois les arbres, Éditions Carmina, 2012.
  • Alphabet mon ami, texte de Patrick Guallino, Éditions Carmina, 2012.
  • L'Abécédaire des animaux, avec Patrick Guallino, Éditions Carmina, 2011.
  • Le Goût des glaces, Le Verger des Hespérides, 2010.
  • Câline école, photographies de Patrick Guallino, Éditions Soc & foc, 2010.
  • Tous les chats, Todos los gatos, All the cats, Éditions Lelivredart, 2009.
  • Le Journal de ma soeur, Le Seuil Jeunesse, 2008.
  • Cyan@Volubilis, D'un Monde à l'Autre éditeur, 2007.

extraits

adulte

(…) Sa chevelure en bandes de journaux bouclés - crâne plat, lisse, papillonnant en frisottis... -, sa poitrine rebondie - ballons de baudruche épanouis -, sa robe fourreau, à étoiles de suprême grandeur - gantant une anatomie voluptueuse -, tout me séduit en elle, et aussi ses paupières baissées !
Sexy, elle l’est ! L’épaule droite légèrement se dénude, le mouvement du corsage, pareil à un glissement involontaire, inconscient, en un décolleté avenant, épousant de vraies formes, laisse imaginer que, fripon, le premier passant venu tombera sous le charme de cet embonpoint ensorceleur, de ce fessier dodu, oui, c’est une femme bien en chair, irrésistible, que l’on pourrait accuser d’être aguichante, si elle cherchait, enjôleuse, à capter le regard d’autrui... Mais... si les lèvres rouge vif sont nettement perceptibles, la Sublime n’a pas d’yeux, et c’est justement de cette énigmatique façon d’appréhender son visage, je crois, que naît la beauté de cette liseuse.
La sculpture est de taille humaine, quasiment, jambes potelées, jarrets replets, chaussés de socquettes de cobalt qui rappellent le motif et le fond céleste de la culotte courte si coquinement ajustée. Piquante présence !
Parfois (…) nous sursautons lorsque nous nous faufilons un peu vite dans la pièce où elle dévore son ouvrage, comme si nous la surprenions par notre arrivée impromptue. La salle à manger désormais est habitée par quelque fée cultivée, une délicieuse actrice-spectatrice au mutisme troublant, concentrée sur son unique occupation, en bref, quelqu’un, tout de même, avec qui il faut bien composer. Il ne s’agit pas de la réveiller, à l’improviste, ni même de la déranger, par une musique qui serait trop forte, trop intense, ou un geste déplacé, une parole brusque. Je contemple cette ravissante courtisane avec amitié, fascination (…) à la fois provocante et absente, toute en sensualité et en mots, les mollets arrondis et les seins engageants.

Extrait de "La Lectrice" © Anne Poiré

jeunesse

Gourmand Patou

(…) « P’tit Patou, tu manges comme un ogre ! »
(…) J’aime vivre comme un coq en pâte, moi ! Mais pour faire plaisir à Papa, je suis prêt à mettre les bouchées doubles.
Enfin, au début, j’ai pédalé dans la choucroute.
Je me sentais dans un de ces pétrins !
Ce n’est pas simple, de ne pas se laisser tenter. Mais comme je suis gentil, j’ai fait mon possible. Des fois, je repensais à papa : « « P’tit Patou, tu manges comme un ogre ! » J’en avais gros sur la patate ! C’est vrai, quoi, cette satanée phrase, il la mettait à toutes les sauces, avant !
Mais maintenant j’ai la frite : Maman m’aide désormais à équilibrer mieux mes repas. Elle me propose des fruits - comme ça j’ai la pêche ! - des légumes. Je ne raconte pas des salades ! J’ai cessé de sucer tous ces bonbons que je croyais si bons. Eh hop, je maigris, en trois coups de cuillère à pot !
Papa, je le laisse mijoter dans son jus. Avec Maman, on ne lui a pas expliqué notre secret.
Je grandis beaucoup, aussi.
Mon Papa - qui est la crème des Papas - ne peut plus casser du sucre sur mon dos. Quand il me regarde, en souriant, je bois du petit-lait… Purée !
« Bon sang, Patou, tu manges comme un ogre ! » S’il me disait encore ça, ses paroles tomberaient comme un cheveu sur la soupe. Parce que je suis parfait, désormais. Ni trop gros, ni trop maigre.
Athlétique.
(…)

Extrait de "Gourmand Patou" © Anne Poiré

médiation

adultes

  • lecture
  • table ronde et débat
  • rencontre avec des publics empêchés
  • atelier d'écriture
  • création de livres et d'expositions
  • rencontre avec une classe
  • conférence

jeunesse

Public visé par les animations

  • avant 6 ans
  • 6 - 10 ans
  • collégiens
  • lycéens

presse

Anne Poiré

Photo de Anne  Poiré
© Anne Poiré

biographie

Née en 1965 à Thionville, Moselle

Vit dans la Loire

site personnel : http://annepoire.free.fr

courriel : anne.poir@wanadoo.fr

adultes : roman, nouvelle, poésie, théâtre

jeunesse : auteur de textes

Passionnée par l'écriture, je m’adonne avec bonheur autant à la poésie qu’à la prose, pour enfants comme pour adultes, dans la fiction comme dans le biographique. Je me consacre désormais totalement à l’écriture. Née en 1965, j’ai déjà écrit de nombreux romans, des pièces de théâtre, je suis publiée dans des revues telles "Triages", "Artension", "Gazogène", "Neuf de cœur", "La faute à Rousseau", "(Cahiers d’)ECRITURES", "Utopia". J’ai aussi participé à des ouvrages collectifs au Seuil, chez Actes Sud, Textuel, et j’offre à ce jour une bibliographie d'une trentaine de recueils et plaquettes aux éditions Tournefeuille, Encres Vives, L’Amateur, Clapàs, Clapotements, On @ Faim !, Rafael de Surtis, Comme ça et Autrement, Chomarat, Gros Textes, ABS, Symétrie, Marie Morel, Carmina, l’Atelier du Hanneton... Traduite en anglais, slovaque, néerlandais et espagnol, j’ai été plusieurs fois mise en musique par les compositeurs Olivier Faes et Jean-Marie Morel.A.P.

bibliographie

adulte

  • Tous les chats, et Patrcik Guallino, Éditions Carmina, 2015.
  • Eclipse solaire, Editions Carmina, 2014.
  • Encore un suicide, Éditions Kirographaires, 2012.
  • Les Mots du clos Vougeot, D'un noir si bleu éditions, 2008.
  • Histoire d'une schizophrénie : Jérémy, sa famille, la société, Éditions Frison-Roche, 2008.
  • Transport épique, D'un noir si bleu éditions, 2007.
  • Livre d'or, D'un noir si bleu éditions, 2007.
  • Le Nain de jardin, D'un noir si bleu éditions, 2007.
  • La Maison de l'écrivain et autres trésors d'enfance, D'un noir si bleu éditions, 2007.
  • Livresss - Sous la typo, la sève, Atelier du Hanneton, 2006.
  • Le Rondeau des vitraux, Encres vives, 2006.
  • La Cantate de la Loire, partitions de Jean-Marie Morel, Éditions Symétrie, 2006.
  • Regard, Éditions Marie Morel, 2005.
  • Les Couleurs du bonheur, Éditions Carmina, 2004.
  • Périple de brocart, Gros Textes, 2003.
  • Papa… Noël, Éditions Michel Chomarat, 2002.
  • Linceul après linceul, Éditions De Groote Beer, 2002.
  • La Source, Éditions Comme ça et autrement, 2001.
  • Gouxrmandises, Éditions de l'Amateur, 2001.
  • 69 proverbes, Gros Textes, 2001.
  • "Un cadavre, trajectoire du rêve" in "Anthologie de l'imaginaire, arcane 9", Éditions Rafael de Surtis, 2001.
  • Pulpe doigts, Éditions Rafael de Surtis, 2000.
  • La Terre s'était mise à tourner, Éditions On @ Faim !, 2000.
  • Lieu dit. Mare Nostrum, Encres vives, 1999.
  • Erotica, Éditions associatives Clapàs, 1999.
  • Feu d'artifice, Tournefeuille, 1997.

jeunesse

  • Papi Jeannot, Le Verger des Hespérides, 2014.
  • Ma Correspondante du Lugubristan, Le Verger des Hespérides, 2014.
  • Le Petit Chaperon vermillon, Éditions Carmina, 2014.
  • Boucles d'Or et les trois ours venus d'ailleurs, illustrations de Anne Poiré et de Patrick Guallino, 2014.
  • Quand le Père Noël était petit, Éditions Carmina, 2012.
  • Les lunettes de mamie Babette, Guallino Patrick, Carmina éditions, 2012.
  • Il était une fois les arbres, Éditions Carmina, 2012.
  • Alphabet mon ami, texte de Patrick Guallino, Éditions Carmina, 2012.
  • L'Abécédaire des animaux, avec Patrick Guallino, Éditions Carmina, 2011.
  • Le Goût des glaces, Le Verger des Hespérides, 2010.
  • Câline école, photographies de Patrick Guallino, Éditions Soc & foc, 2010.
  • Tous les chats, Todos los gatos, All the cats, Éditions Lelivredart, 2009.
  • Le Journal de ma soeur, Le Seuil Jeunesse, 2008.
  • Cyan@Volubilis, D'un Monde à l'Autre éditeur, 2007.

extraits

adulte

(…) Sa chevelure en bandes de journaux bouclés - crâne plat, lisse, papillonnant en frisottis... -, sa poitrine rebondie - ballons de baudruche épanouis -, sa robe fourreau, à étoiles de suprême grandeur - gantant une anatomie voluptueuse -, tout me séduit en elle, et aussi ses paupières baissées !
Sexy, elle l’est ! L’épaule droite légèrement se dénude, le mouvement du corsage, pareil à un glissement involontaire, inconscient, en un décolleté avenant, épousant de vraies formes, laisse imaginer que, fripon, le premier passant venu tombera sous le charme de cet embonpoint ensorceleur, de ce fessier dodu, oui, c’est une femme bien en chair, irrésistible, que l’on pourrait accuser d’être aguichante, si elle cherchait, enjôleuse, à capter le regard d’autrui... Mais... si les lèvres rouge vif sont nettement perceptibles, la Sublime n’a pas d’yeux, et c’est justement de cette énigmatique façon d’appréhender son visage, je crois, que naît la beauté de cette liseuse.
La sculpture est de taille humaine, quasiment, jambes potelées, jarrets replets, chaussés de socquettes de cobalt qui rappellent le motif et le fond céleste de la culotte courte si coquinement ajustée. Piquante présence !
Parfois (…) nous sursautons lorsque nous nous faufilons un peu vite dans la pièce où elle dévore son ouvrage, comme si nous la surprenions par notre arrivée impromptue. La salle à manger désormais est habitée par quelque fée cultivée, une délicieuse actrice-spectatrice au mutisme troublant, concentrée sur son unique occupation, en bref, quelqu’un, tout de même, avec qui il faut bien composer. Il ne s’agit pas de la réveiller, à l’improviste, ni même de la déranger, par une musique qui serait trop forte, trop intense, ou un geste déplacé, une parole brusque. Je contemple cette ravissante courtisane avec amitié, fascination (…) à la fois provocante et absente, toute en sensualité et en mots, les mollets arrondis et les seins engageants.

Extrait de "La Lectrice" © Anne Poiré

jeunesse

Gourmand Patou

(…) « P’tit Patou, tu manges comme un ogre ! »
(…) J’aime vivre comme un coq en pâte, moi ! Mais pour faire plaisir à Papa, je suis prêt à mettre les bouchées doubles.
Enfin, au début, j’ai pédalé dans la choucroute.
Je me sentais dans un de ces pétrins !
Ce n’est pas simple, de ne pas se laisser tenter. Mais comme je suis gentil, j’ai fait mon possible. Des fois, je repensais à papa : « « P’tit Patou, tu manges comme un ogre ! » J’en avais gros sur la patate ! C’est vrai, quoi, cette satanée phrase, il la mettait à toutes les sauces, avant !
Mais maintenant j’ai la frite : Maman m’aide désormais à équilibrer mieux mes repas. Elle me propose des fruits - comme ça j’ai la pêche ! - des légumes. Je ne raconte pas des salades ! J’ai cessé de sucer tous ces bonbons que je croyais si bons. Eh hop, je maigris, en trois coups de cuillère à pot !
Papa, je le laisse mijoter dans son jus. Avec Maman, on ne lui a pas expliqué notre secret.
Je grandis beaucoup, aussi.
Mon Papa - qui est la crème des Papas - ne peut plus casser du sucre sur mon dos. Quand il me regarde, en souriant, je bois du petit-lait… Purée !
« Bon sang, Patou, tu manges comme un ogre ! » S’il me disait encore ça, ses paroles tomberaient comme un cheveu sur la soupe. Parce que je suis parfait, désormais. Ni trop gros, ni trop maigre.
Athlétique.
(…)

Extrait de "Gourmand Patou" © Anne Poiré

médiation

adultes

  • lecture
  • table ronde et débat
  • rencontre avec des publics empêchés
  • atelier d'écriture
  • création de livres et d'expositions
  • rencontre avec une classe
  • conférence

jeunesse

Public visé par les animations

  • avant 6 ans
  • 6 - 10 ans
  • collégiens
  • lycéens

presse

sur le fil

fait partie des 7 lauréats du 10e prix Handi-Livres pour son roman L’École du tonnerre (Rue du Monde).

a reçu le prix Trop Virilo qui récompense « la plus vivace poussée de testostérone littéraire de l’année« , pour Quand le diable sortit de la salle de bain (Noir sur Blanc), ex aequo avec Jean Teulé.

a été couronné par le prix Lettres frontière 2015 pour son roman paru en 2014 L’Affaire des vivants (éditions Phébus)

Michel Thion a reçu le prix « Révélation de poésie 2015 » de la Société des Gens de Lettre. (SGDL), pour son recueil L’Enneigement, paru aux éditions La Rumeur Libre.

Jacques A. Bertrand reçoit le prix Alexandre-Vialatte 2015 pour son essai Brèves histoires des choses (Julliard) et pour l’ensemble de son oeuvre chez Julliard.

vient de recevoir le Prix Cazes Brasserie Lipp 2016 pour son roman Giratoire paru en janvier chez Serge Safran Editeur.

Calendrier d'événements

mars 2017
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031EC

événements à venir

  • Pas d'événement.