Claude Dourguin

Photo de Claude  Dourguin
© Claude Dourguin

biographie

Née à Lyon, Rhône

Vit en Haute Provence

poésie, récit, essai

Dix-huit ans, début des voyages

Installation en Haute-Provence, par choix « la dure réalité à étreindre », après une formation universitaire solide à Paris (esthétique, lettres).

La vie lente, en province ; un ermitage-« tanière » où se retirer, un "camp de base" d'où partir. Voyages, parcours et traversées à pied ; à skis. La vie éprouvée suffisamment pleine— les "expériences" dont parle Rilke : "Pour écrire un seul vers, il faut avoir vu beaucoup de villes, d'hommes et de choses..." —, publications.

Des rencontres, quelques amitiés littéraires sur le long cours.

Le lien maintenu avec la peinture — passion originelle.

Ainsi dire le monde et ses images. C.D.

bibliographie

  • Parages du Nord, Isolato, 2014.
  • Journal de Bréona suivi de Notes sur la montagne, Isolato, 2014.
  • La Peinture et le lieu, Isolato, 2012.
  • Ciels de traîne, Corti éditions, En lisant en écrivant, 2011.
  • Chemins et routes, Isolato, 2010.
  • Les Nuits vagabondes, Isolato, 2008.
  • Laponia, Isolato, 2008.
  • Peinture, Poésie, Paysage, in Pierre Chappuis, Le Lyrisme de la réalité, La Dogana (Suisse), 2003.
  • Escales, New-York, Dublin, Naples, Champ Vallon, 2002.
  • Un royaume près de la mer, Champ Vallon, 1998.
  • Écarts, Champ Vallon, 1994.
  • La Forêt périlleuse, Champ Vallon, 1994.
  • Recours, (Patinir, Lorrain, Segers), Champ Vallon, 1991.
  • Lettres de l'Avent, Champ Vallon, 1991.
  • La Lumière des villes, Champ Vallon, 1990.
  • L'Embellie, in Qui-Vive, autour de Julien Gracq, Corti éditions, 1989.
  • Villes Saintes, Solaire / Fédérop, 1988.
  • L'Archipel, Solaire / Fédérop, 1984.

extraits

Extrait inédit de "Chemins et Routes", in Arald

De certains pays inconnus je ne possède que les cartes. Consultées au hasard elles livrent des routes neuves. Je commence un chapitre du grand livre des itinéraires et peut-être de soupçonner que jamais - ou si peu de chances - je les emprunterai, les charge de sens, leur attribue la puissance sourde du mystère. Des routes existent là-bas, autre part du monde, qui incisent l’espace, s’enfoncent vers les horizons, tant que cet élan est loisible, la vie peut s’accepter. Noms incompris, j’invente l’aspect des étendues traversées, leurs caractères, imagine les forêts, donne aux fleuves leurs teintes. D’autres fois la seule vue de ces routes prescrites détermine la décision : il faut, de toute évidence, aller là-bas, emprunter cet itinéraire conçu par la seule rêverie sur l’organisation de quelques traits, droites, courbes, passage d’une montagne, traversée d’un fleuve, situation d’une ville, semis de bois, manières de tenir une côte en regard. Rien, alors, de plus exaltant - va-tout de la route en guise de destin - que ces choix faits en toute ignorance de la réalité locale et de ses intérêts. Quelque chose sans doute se dénouera, se révélera - une manière de penser qui depuis longtemps m’échappait, la découverte d’un tout autre langage pour dire ; une inflexion, oh ! imperceptible, dont bien des années plus tard voir les effets, de la vie. En ces moments, soudain, sans y avoir le moins du monde été préparée, la carte, je le sais, me tend les dés de la chance.

© Claude Dourguin.

médiation

  • lecture
  • conférence

Claude Dourguin

Photo de Claude  Dourguin
© Claude Dourguin

biographie

Née à Lyon, Rhône

Vit en Haute Provence

poésie, récit, essai

Dix-huit ans, début des voyages

Installation en Haute-Provence, par choix « la dure réalité à étreindre », après une formation universitaire solide à Paris (esthétique, lettres).

La vie lente, en province ; un ermitage-« tanière » où se retirer, un "camp de base" d'où partir. Voyages, parcours et traversées à pied ; à skis. La vie éprouvée suffisamment pleine— les "expériences" dont parle Rilke : "Pour écrire un seul vers, il faut avoir vu beaucoup de villes, d'hommes et de choses..." —, publications.

Des rencontres, quelques amitiés littéraires sur le long cours.

Le lien maintenu avec la peinture — passion originelle.

Ainsi dire le monde et ses images. C.D.

bibliographie

  • Parages du Nord, Isolato, 2014.
  • Journal de Bréona suivi de Notes sur la montagne, Isolato, 2014.
  • La Peinture et le lieu, Isolato, 2012.
  • Ciels de traîne, Corti éditions, En lisant en écrivant, 2011.
  • Chemins et routes, Isolato, 2010.
  • Les Nuits vagabondes, Isolato, 2008.
  • Laponia, Isolato, 2008.
  • Peinture, Poésie, Paysage, in Pierre Chappuis, Le Lyrisme de la réalité, La Dogana (Suisse), 2003.
  • Escales, New-York, Dublin, Naples, Champ Vallon, 2002.
  • Un royaume près de la mer, Champ Vallon, 1998.
  • Écarts, Champ Vallon, 1994.
  • La Forêt périlleuse, Champ Vallon, 1994.
  • Recours, (Patinir, Lorrain, Segers), Champ Vallon, 1991.
  • Lettres de l'Avent, Champ Vallon, 1991.
  • La Lumière des villes, Champ Vallon, 1990.
  • L'Embellie, in Qui-Vive, autour de Julien Gracq, Corti éditions, 1989.
  • Villes Saintes, Solaire / Fédérop, 1988.
  • L'Archipel, Solaire / Fédérop, 1984.

extraits

Extrait inédit de "Chemins et Routes", in Arald

De certains pays inconnus je ne possède que les cartes. Consultées au hasard elles livrent des routes neuves. Je commence un chapitre du grand livre des itinéraires et peut-être de soupçonner que jamais - ou si peu de chances - je les emprunterai, les charge de sens, leur attribue la puissance sourde du mystère. Des routes existent là-bas, autre part du monde, qui incisent l’espace, s’enfoncent vers les horizons, tant que cet élan est loisible, la vie peut s’accepter. Noms incompris, j’invente l’aspect des étendues traversées, leurs caractères, imagine les forêts, donne aux fleuves leurs teintes. D’autres fois la seule vue de ces routes prescrites détermine la décision : il faut, de toute évidence, aller là-bas, emprunter cet itinéraire conçu par la seule rêverie sur l’organisation de quelques traits, droites, courbes, passage d’une montagne, traversée d’un fleuve, situation d’une ville, semis de bois, manières de tenir une côte en regard. Rien, alors, de plus exaltant - va-tout de la route en guise de destin - que ces choix faits en toute ignorance de la réalité locale et de ses intérêts. Quelque chose sans doute se dénouera, se révélera - une manière de penser qui depuis longtemps m’échappait, la découverte d’un tout autre langage pour dire ; une inflexion, oh ! imperceptible, dont bien des années plus tard voir les effets, de la vie. En ces moments, soudain, sans y avoir le moins du monde été préparée, la carte, je le sais, me tend les dés de la chance.

© Claude Dourguin.

médiation

  • lecture
  • conférence
sur le fil

a reçu le prix Trop Virilo qui récompense « la plus vivace poussée de testostérone littéraire de l’année« , pour Quand le diable sortit de la salle de bain (Noir sur Blanc), ex aequo avec Jean Teulé.

a été couronné par le prix Lettres frontière 2015 pour son roman paru en 2014 L’Affaire des vivants (éditions Phébus)

Michel Thion a reçu le prix « Révélation de poésie 2015 » de la Société des Gens de Lettre. (SGDL), pour son recueil L’Enneigement, paru aux éditions La Rumeur Libre.

fait partie des 7 lauréats du 10e prix Handi-Livres pour son roman L’École du tonnerre (Rue du Monde).

vient de recevoir le Prix Cazes Brasserie Lipp 2016 pour son roman Giratoire paru en janvier chez Serge Safran Editeur.

Jacques A. Bertrand reçoit le prix Alexandre-Vialatte 2015 pour son essai Brèves histoires des choses (Julliard) et pour l’ensemble de son oeuvre chez Julliard.

Calendrier d'événements

mars 2017
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031EC

événements à venir

  • Pas d'événement.