Fernand Garnier

Photo de Fernand  Garnier
© Fernand Garnier

biographie

Né en 1941 à Montriond, Haute-Savoie

Vit en Isère

roman, poésie, théâtre

Diplômé d'études supérieures de lettres modernes. Professeur certifié de lettres modernes en 1966. En 1967, il enseigne le français à l'Institut supérieur Hertzen à Léningrad. C'est là qu'il écrit "Poèmes écrits là-bas". Il fonde en 1972 le Théâtre-Action de Grenoble. Il quitte l'enseignement et commence une carrière de dramaturge et d'écrivain. En 1982, il fonde le CREARC (Centre de création, de recherche et des cultures). Il écrit des contes, des nouvelles, des poèmes, des ouvrages d'analyse culturelle et des pièces de théâtre. F.G.

bibliographie

  • La Maison russe, Paroles d'Aube, 1996.
  • La Folle soirée, Lansman (Bruxelles), 1994.
  • Marie Reynoard, PUG, 1992.
  • Le Nain du Santorin, La Fontaine, 1989.
  • Illettré ! Ignorant !, Vif argent, 1986.
  • Le Septième Cercle, en collaboration avec Renata Scant, La Pensée sauvage, 1981.
  • La Mémoire d'or, en collaboration avec Renata Scant, La Pensée sauvage, 1980.
  • Murielle ou l'âge d'aimer, en collaboration avec Renata Scant, La Pensée sauvage, 1979.
  • Exode, Maison de la Culture de Grenoble, 1974.
  • La Force d'aimer, Maison de la Culture de Grenoble, 1972.
  • Poèmes écrits là-bas, Éditions Pierre-Jean Oswald, 1969.

extraits

La nuit brûle au-delà de la rivière.
Il n'y a plus qu'un brasier qui parcourt
Les forêts, les monts et les vallées,
Encercle les lacs, soulève la montagne.

Ici, dans la demeure qui plane sur l'abîme,
Tu es assis parmi les geais qui te regardent,
Tu ouvres le Livre et tu dis : "Lis"
Commence alors pour moi la Nuit du Destin…

. . . .

La mélancolie des rives de l'été
Me jette aux pieds de la montagne.
C'est le soir et le torrent mugit.

Que ferai-je abandonné dans le chagrin,
Visité de mots perdus et sans liens ?

C'est l'automne déjà.
J'entends la biche qui m'appelle
Vers les lisières où flambent les sorbiers.

Devant moi, sur le chemin, les pierres s'animent,
Et m'invitent pour le grand départ.

Voici l'hiver et l'avalanche de l'exode,
Les heurts et le fracas des portes folles.

. . . .

Des fleurs tombent des yeux
Avec lesquels, silencieuse,
Elle me regarde.

Que puis-je faire face à la détresse
Qui nous sépare ?

Peut-être, dans la colline, avec l'été,
D'autres viendront qui feront les moissons.

. . . .

Il pleut sur les érables qui couvrent le torrent.
La montagne a disparu derrière les brumes.
Le tamaris craintif broute la brise.

Je vous regarde et je ne sais que dire.
Les paroles que nécessite la guerre sont indicibles.
Votre parapluie rouge s'éloigne dans le bois.

Tombant à coups redoublés des feuillages,
Les gouttes frappent mon oreille.
Le silence et la prière emportent ma douleur.


© Fernand Garnier

médiation

  • lecture
  • table ronde et débat
  • atelier d'écriture
  • rencontre avec une classe
  • heure du conte

Fernand Garnier

Photo de Fernand  Garnier
© Fernand Garnier

biographie

Né en 1941 à Montriond, Haute-Savoie

Vit en Isère

roman, poésie, théâtre

Diplômé d'études supérieures de lettres modernes. Professeur certifié de lettres modernes en 1966. En 1967, il enseigne le français à l'Institut supérieur Hertzen à Léningrad. C'est là qu'il écrit "Poèmes écrits là-bas". Il fonde en 1972 le Théâtre-Action de Grenoble. Il quitte l'enseignement et commence une carrière de dramaturge et d'écrivain. En 1982, il fonde le CREARC (Centre de création, de recherche et des cultures). Il écrit des contes, des nouvelles, des poèmes, des ouvrages d'analyse culturelle et des pièces de théâtre. F.G.

bibliographie

  • La Maison russe, Paroles d'Aube, 1996.
  • La Folle soirée, Lansman (Bruxelles), 1994.
  • Marie Reynoard, PUG, 1992.
  • Le Nain du Santorin, La Fontaine, 1989.
  • Illettré ! Ignorant !, Vif argent, 1986.
  • Le Septième Cercle, en collaboration avec Renata Scant, La Pensée sauvage, 1981.
  • La Mémoire d'or, en collaboration avec Renata Scant, La Pensée sauvage, 1980.
  • Murielle ou l'âge d'aimer, en collaboration avec Renata Scant, La Pensée sauvage, 1979.
  • Exode, Maison de la Culture de Grenoble, 1974.
  • La Force d'aimer, Maison de la Culture de Grenoble, 1972.
  • Poèmes écrits là-bas, Éditions Pierre-Jean Oswald, 1969.

extraits

La nuit brûle au-delà de la rivière.
Il n'y a plus qu'un brasier qui parcourt
Les forêts, les monts et les vallées,
Encercle les lacs, soulève la montagne.

Ici, dans la demeure qui plane sur l'abîme,
Tu es assis parmi les geais qui te regardent,
Tu ouvres le Livre et tu dis : "Lis"
Commence alors pour moi la Nuit du Destin…

. . . .

La mélancolie des rives de l'été
Me jette aux pieds de la montagne.
C'est le soir et le torrent mugit.

Que ferai-je abandonné dans le chagrin,
Visité de mots perdus et sans liens ?

C'est l'automne déjà.
J'entends la biche qui m'appelle
Vers les lisières où flambent les sorbiers.

Devant moi, sur le chemin, les pierres s'animent,
Et m'invitent pour le grand départ.

Voici l'hiver et l'avalanche de l'exode,
Les heurts et le fracas des portes folles.

. . . .

Des fleurs tombent des yeux
Avec lesquels, silencieuse,
Elle me regarde.

Que puis-je faire face à la détresse
Qui nous sépare ?

Peut-être, dans la colline, avec l'été,
D'autres viendront qui feront les moissons.

. . . .

Il pleut sur les érables qui couvrent le torrent.
La montagne a disparu derrière les brumes.
Le tamaris craintif broute la brise.

Je vous regarde et je ne sais que dire.
Les paroles que nécessite la guerre sont indicibles.
Votre parapluie rouge s'éloigne dans le bois.

Tombant à coups redoublés des feuillages,
Les gouttes frappent mon oreille.
Le silence et la prière emportent ma douleur.


© Fernand Garnier

médiation

  • lecture
  • table ronde et débat
  • atelier d'écriture
  • rencontre avec une classe
  • heure du conte
sur le fil

fait partie des 7 lauréats du 10e prix Handi-Livres pour son roman L’École du tonnerre (Rue du Monde).

Michel Thion a reçu le prix « Révélation de poésie 2015 » de la Société des Gens de Lettre. (SGDL), pour son recueil L’Enneigement, paru aux éditions La Rumeur Libre.

a été couronné par le prix Lettres frontière 2015 pour son roman paru en 2014 L’Affaire des vivants (éditions Phébus)

vient de recevoir le Prix Cazes Brasserie Lipp 2016 pour son roman Giratoire paru en janvier chez Serge Safran Editeur.

Jacques A. Bertrand reçoit le prix Alexandre-Vialatte 2015 pour son essai Brèves histoires des choses (Julliard) et pour l’ensemble de son oeuvre chez Julliard.

a reçu le prix Trop Virilo qui récompense « la plus vivace poussée de testostérone littéraire de l’année« , pour Quand le diable sortit de la salle de bain (Noir sur Blanc), ex aequo avec Jean Teulé.

Calendrier d'événements

mars 2017
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031EC

événements à venir

  • Pas d'événement.