Geneviève Raphanel

Photo de Geneviève  Raphanel
© Geneviève Raphanel

biographie

Née en 1941 à Pont-de-Veyle, Ain

Vit dans le Rhône

poésie

Geneviève Raphanel vit et travaille à Lyon.

A écrit pour le théâtre : "La Nuit du vérificateur" (mise en scène de José Valverde au théâtre Essaïon, Paris, en 1988), "Un nom pour ailleurs" (mise en espace de Gislaine Drahy dans le cadre des Journées d'auteurs au théâtre des Célestins, Lyon, en 1991), ainsi que : "Dans l'ombre les enfants jouent", "Un vol d'oiseaux rouges", "Les Petits Frères". Écrit nouvelles et romans. A publié plusieurs recueils de poésie. G.R.

bibliographie

  • Rouge éternité, Rougerie, 2012.
  • L'Autre présence, Rougerie, 2011.
  • Les Petites Peurs : textes à deux voix, avec André Rochedy, Maison de la poésie d'Amay, Les petits bleus du buisson ardent, 2007.
  • Cortège de l'errance, illustrations de Henri Mouvant, Rougerie, 2006.
  • Rouge-éternité, Rougerie, 2002.
  • Les Petits Frères suivi de Un nom pour ailleurs, Le Bruit des autres, 2001.
  • Chambres de feuilles, illustrations de Kelig Hayel, Le Dé bleu, Le Farfadet bleu, 2001.
  • Pour un temps, pour un songe, Rougerie, 1998.
  • Surgi de ce temps, Rougerie, 1995.
  • Sous un toit de papier, L'Arbre à paroles, 1994.
  • À l'affût des ailes, Rougerie, 1991.
  • De la mort et de l'azur, L'Arbre à paroles, 1991.
  • Sur l'ombre large, Rougerie, 1990.

extraits

Il n'est rien arrivé. Je vais tout remettre en ordre avant le crépuscule.
Un soir semblable aux autres. J'achèterai au potier ce qu'il a de plus beau ; il serait temps de songer à vivre moins durement. Pliée en deux, c'est mon propre nom que je répète et je souris en effaçant des traces.
Fatiguée d'attendre, je vais à la recherche de ma mère.
Je crie : "Qu'est-ce qu'elle a fait ?" Ils se contentent d'avancer, pas à pas, et elle, je ne distingue pas son visage, n'essaie-t-elle pas de se protéger de ses mains ? Jusqu'où vont-ils la repousser ?
L'un des hommes se retourne vers moi : "Va-t-en !" Est-ce qu'elle m'a vue, est-ce qu'elle m'a entendue ?
Je m'élance vers elle et l'on n'a aucune peine à m'arrêter au passage. "Et toi, à qui veux-tu être jetée ?"
J'ai la bouche pleine de sable. À nouveau seule et la nuit - est-elle venue me délivrer ? - à peine obscure. L'éclat de la lune y fait bouger des ombres. Où dois-je chercher et qui ?
Ce que j'ai pris pour les bras de ma mère ce sont les branches noires d'un arbre mort.
Perdue pour moi à jamais ; à quoi bon la retrouver : ce ne sera pas elle, ce ne sera pas celle d'avant. Une grande envie de m'enfuir, de me cacher. Ne rien découvrir !
Qu'est-ce qu'ils lui ont fait ? Une nuit très claire. Un va-et-vient inhabituel d'oiseaux de nuit. Ils sont allés où ?
Le jour peut-être, déjà.
Se défendre… Oser la défendre. Est-ce que je n'ai pas vécu cela plusieurs fois ?
Des hommes sûrs d'eux, sûrs de leur droit.
De quoi l'accusent-ils ?
Ils n'ont même pas besoin de l'accuser. Je sais cela : ma mère et moi nous ne sommes rien. Ils peuvent tout. Ils n'auront pas de comptes à rendre. Est-ce qu'elle doit payer à la place de quelqu'un, à ma place ?
C'est moi qui dansais.
Qu'est-ce que j'ai fait ?

Extrait d'un roman inédit, "La Pierre renversée ou Le Voyage de Leïla" © Geneviève Raphanel

médiation

  • lecture
  • table ronde et débat
  • atelier d'écriture
  • rencontre avec une classe
  • suivi de projet pédagogique
  • heure du conte

Geneviève Raphanel

Photo de Geneviève  Raphanel
© Geneviève Raphanel

biographie

Née en 1941 à Pont-de-Veyle, Ain

Vit dans le Rhône

poésie

Geneviève Raphanel vit et travaille à Lyon.

A écrit pour le théâtre : "La Nuit du vérificateur" (mise en scène de José Valverde au théâtre Essaïon, Paris, en 1988), "Un nom pour ailleurs" (mise en espace de Gislaine Drahy dans le cadre des Journées d'auteurs au théâtre des Célestins, Lyon, en 1991), ainsi que : "Dans l'ombre les enfants jouent", "Un vol d'oiseaux rouges", "Les Petits Frères". Écrit nouvelles et romans. A publié plusieurs recueils de poésie. G.R.

bibliographie

  • Rouge éternité, Rougerie, 2012.
  • L'Autre présence, Rougerie, 2011.
  • Les Petites Peurs : textes à deux voix, avec André Rochedy, Maison de la poésie d'Amay, Les petits bleus du buisson ardent, 2007.
  • Cortège de l'errance, illustrations de Henri Mouvant, Rougerie, 2006.
  • Rouge-éternité, Rougerie, 2002.
  • Les Petits Frères suivi de Un nom pour ailleurs, Le Bruit des autres, 2001.
  • Chambres de feuilles, illustrations de Kelig Hayel, Le Dé bleu, Le Farfadet bleu, 2001.
  • Pour un temps, pour un songe, Rougerie, 1998.
  • Surgi de ce temps, Rougerie, 1995.
  • Sous un toit de papier, L'Arbre à paroles, 1994.
  • À l'affût des ailes, Rougerie, 1991.
  • De la mort et de l'azur, L'Arbre à paroles, 1991.
  • Sur l'ombre large, Rougerie, 1990.

extraits

Il n'est rien arrivé. Je vais tout remettre en ordre avant le crépuscule.
Un soir semblable aux autres. J'achèterai au potier ce qu'il a de plus beau ; il serait temps de songer à vivre moins durement. Pliée en deux, c'est mon propre nom que je répète et je souris en effaçant des traces.
Fatiguée d'attendre, je vais à la recherche de ma mère.
Je crie : "Qu'est-ce qu'elle a fait ?" Ils se contentent d'avancer, pas à pas, et elle, je ne distingue pas son visage, n'essaie-t-elle pas de se protéger de ses mains ? Jusqu'où vont-ils la repousser ?
L'un des hommes se retourne vers moi : "Va-t-en !" Est-ce qu'elle m'a vue, est-ce qu'elle m'a entendue ?
Je m'élance vers elle et l'on n'a aucune peine à m'arrêter au passage. "Et toi, à qui veux-tu être jetée ?"
J'ai la bouche pleine de sable. À nouveau seule et la nuit - est-elle venue me délivrer ? - à peine obscure. L'éclat de la lune y fait bouger des ombres. Où dois-je chercher et qui ?
Ce que j'ai pris pour les bras de ma mère ce sont les branches noires d'un arbre mort.
Perdue pour moi à jamais ; à quoi bon la retrouver : ce ne sera pas elle, ce ne sera pas celle d'avant. Une grande envie de m'enfuir, de me cacher. Ne rien découvrir !
Qu'est-ce qu'ils lui ont fait ? Une nuit très claire. Un va-et-vient inhabituel d'oiseaux de nuit. Ils sont allés où ?
Le jour peut-être, déjà.
Se défendre… Oser la défendre. Est-ce que je n'ai pas vécu cela plusieurs fois ?
Des hommes sûrs d'eux, sûrs de leur droit.
De quoi l'accusent-ils ?
Ils n'ont même pas besoin de l'accuser. Je sais cela : ma mère et moi nous ne sommes rien. Ils peuvent tout. Ils n'auront pas de comptes à rendre. Est-ce qu'elle doit payer à la place de quelqu'un, à ma place ?
C'est moi qui dansais.
Qu'est-ce que j'ai fait ?

Extrait d'un roman inédit, "La Pierre renversée ou Le Voyage de Leïla" © Geneviève Raphanel

médiation

  • lecture
  • table ronde et débat
  • atelier d'écriture
  • rencontre avec une classe
  • suivi de projet pédagogique
  • heure du conte
sur le fil

Attention

Ce site internet n’est aujourd’hui plus actualisé car il fera peau neuve en juin 2017. L’équipe de l’Arald vous proposera bientôt une nouvelle forme de navigation dans le site centrée autour de la médiation, des présentations détaillées des auteurs et de leurs publications, des informations pratiques mais aussi les actualités de la vie littéraire dans la région.

 

Merci de votre patience, et à très […] Lire la suite

Calendrier d'événements

mai 2017
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031EC

événements à venir

  • Pas d'événement.