Jean-Marie Simon

Photo de Jean-Marie  Simon
© Jean-Marie Simon

biographie

Né en 1947 à Saint-Raphaël, Var

Vit en Ardèche

adultes : théâtre

jeunesse : auteur de textes

De mère italienne et de père français, Jean-Marie Simon, professeur d'italien et de français dans les collèges de Saint-Cirgues-en-Montagne et de Montpezat, anime depuis dix ans des ateliers de conte dans les classes primaires et secondaires de la région Drôme-Ardèche. En septembre 1998, avec l'appui de l'Inspection académique de l'Ardèche, il a lancé depuis Saint-Cirgues un "conte baladeur" à travers l'Europe, de collège en collège, projet qui a vu son aboutissement en juin 2001. Pendant l'été 2000, il a créé un spectacle au Festival d'Avignon, "Histoires à vivre et à rêver".

Sociétaire de la SACD, membre de la SGDL, Jean-Marie Simon est aussi conteur, "allumeur d'histoires" ainsi qu'il aime à se définir, mettant en scène ses propres textes, seul ou accompagné par des musiciens tels que le contrebassiste Michel Bismut, ou le luthiste Issam Jammal.

Tout en écrivant pour France Culture des pièces de théâtre (une quinzaine réalisées à ce jour), ainsi que des contes, il a publié plusieurs ouvrages, dont "Instantanés marocains", inspirés par dix-sept années passées dans le désert marocain (région de Tafilalet), dans le cadre de la coopération, et plus récemment, "Rendez-vous à Tendrara".

Il mène un projet original de conte européen, reliant les collèges de Montpezat et de Saint-Cirgues-en-Montagne à cinq collèges d'Europe (Allemagne, Autriche, Italie, Espagne et Portugal), projet dont il est l'inspirateur ainsi que le coordonnateur, avec l'aide de l'Inspection académique de l'Ardèche.

Il a remporté plusieurs prix de poésie. J.-M.S.

bibliographie

adulte

  • Demain notre âme hisse la voile, Presses typographiques de Colophon.
  • Barkhanes de la nuit, Voix d'Encre, 2000.
  • Instantanés marocains, Drevet Patrick, Voix d'Encre, 1995.
  • Gueltas, sous le nom de Jean Tzanès, Saint-Germain-des-Prés, 1987.
  • Le Divin et l'humain dans la Bible, Nouvelles éditions latines, 1961.

jeunesse

  • Rendez-vous à Tendrara, Éditions Thierry Magnier, 1999.

extraits

adulte

Trois palmiers
tiennent le ciel.

Un puits tient
l'homme. Une étoile

me tient : elle voyage.


In "Gueltas" © Saint-Germain-des-Prés, 1987


__________


Femmes du désert : La grandeur de l'abandon chez ces femmes soumises : elles savent bien qu'on ne peut mourir loin d'elles. C'est leur force tragique d'incarner follement la terre maternelle, de la naissance à la tombe. Désert par leur silence, désert par leur attente : femmes de peu de joies, ombres tenues très haut sur le sable qui brûle.


Extrait de "Instantanés marocains" © Voix d'Encre, 1995

jeunesse

(…) Zhora s'était glissée dans le jardin de la Ménara, au sud-ouest de Marrakech. Là, un sultan, il y a de cela fort longtemps, a fait construire un grand bassin surmonté d'un fort joli pavillon dont on retrouve l'image sur certains paquets de thé vert. Mais comment Zhora aurait-elle pu acheter le thé ? Le peu qu'il gagnait, son mari le buvait, avant de la frapper à grands coups de son parapluie noir refermé. Et comment aurait-elle pu nourrir Katib, son enfant, elle qui, mourant de faim, n'avait plus une seule goutte de lait à lui donner ? Alors elle avait pensé aux poissons de la Ménara, tellement bêtes à force d'être gavés par les touristes, tellement gros aussi, de quoi rassasier toute une famille en une seule prise. Zhora s'était donc couchée sur les dalles, les bras plongés dans l'eau noire.

Pendant ce temps, allongé sur le dos, dans ses chiffons qui sentaient la fumée et l'encre, Katib, bouche bée,
admirait les étoiles. À trois mois on connaît toutes sortes de langages que l'on oublie en grandissant : on sait parler aux fontaines, à la lumière qui danse à travers les feuillages, aux mouches qui bourdonnent, à la bouilloire qui chante sur le kanoun… Et Katib, cette nuit-là, se mit à parler aux étoiles. De la plus petite, au fond à droite, à la plus grande, en plein milieu, son babil les ravit, au point que l'une d'elles, une jeunette étourdie du nom de Souhaïla, en oublia, pour applaudir, de s'accrocher à la toile du ciel. Aussitôt elle tomba, éblouissant sur son passage les poissons de la Ménara. D'un sursaut elle évita le bassin :
"Ouf !" se dit-elle.
Mais, à peine s'était-elle réjouie de la sorte qu'elle se retrouva dans la bouche de Katib et, de là, au plus secret de la poitrine de l'enfant. Elle s'y trouva bien. Et, bercée par les battements réguliers du petit cœur, elle s'en fit un oreiller, avant de s'endormir pour de longues années…

Extrait de "Katib, l'enfant qui a vu les étoiles pleurer" © Jean-Marie Simon

médiation

adultes

  • lecture
  • table ronde et débat
  • atelier d'écriture
  • rencontre avec une classe
  • suivi de projet pédagogique
  • heure du conte

jeunesse

Public visé par les animations

  • collégiens
  • lycéens

Quelles animations ?

"Rendez-vous à Tendrara" : l'histoire d'un livre depuis la commande de l'éditeur, les repérages, le choix des personnages, le manuscrit, jusqu'au contrat, la publication, les foires du livre, etc… Combien gagne un écrivain ? Comment travaille-t-il ? Comment diversifie-t-il ses activités ? Écriture collective d'un conte. À partir d'un objet magique, élaboration d'une histoire, chaque participant apportant son idée, à l'écoute de l'autre. L'animateur se charge de l'écriture sous la dictée des conteurs en herbe. Finalité : un livre.

Jean-Marie Simon

Photo de Jean-Marie  Simon
© Jean-Marie Simon

biographie

Né en 1947 à Saint-Raphaël, Var

Vit en Ardèche

adultes : théâtre

jeunesse : auteur de textes

De mère italienne et de père français, Jean-Marie Simon, professeur d'italien et de français dans les collèges de Saint-Cirgues-en-Montagne et de Montpezat, anime depuis dix ans des ateliers de conte dans les classes primaires et secondaires de la région Drôme-Ardèche. En septembre 1998, avec l'appui de l'Inspection académique de l'Ardèche, il a lancé depuis Saint-Cirgues un "conte baladeur" à travers l'Europe, de collège en collège, projet qui a vu son aboutissement en juin 2001. Pendant l'été 2000, il a créé un spectacle au Festival d'Avignon, "Histoires à vivre et à rêver".

Sociétaire de la SACD, membre de la SGDL, Jean-Marie Simon est aussi conteur, "allumeur d'histoires" ainsi qu'il aime à se définir, mettant en scène ses propres textes, seul ou accompagné par des musiciens tels que le contrebassiste Michel Bismut, ou le luthiste Issam Jammal.

Tout en écrivant pour France Culture des pièces de théâtre (une quinzaine réalisées à ce jour), ainsi que des contes, il a publié plusieurs ouvrages, dont "Instantanés marocains", inspirés par dix-sept années passées dans le désert marocain (région de Tafilalet), dans le cadre de la coopération, et plus récemment, "Rendez-vous à Tendrara".

Il mène un projet original de conte européen, reliant les collèges de Montpezat et de Saint-Cirgues-en-Montagne à cinq collèges d'Europe (Allemagne, Autriche, Italie, Espagne et Portugal), projet dont il est l'inspirateur ainsi que le coordonnateur, avec l'aide de l'Inspection académique de l'Ardèche.

Il a remporté plusieurs prix de poésie. J.-M.S.

bibliographie

adulte

  • Demain notre âme hisse la voile, Presses typographiques de Colophon.
  • Barkhanes de la nuit, Voix d'Encre, 2000.
  • Instantanés marocains, Drevet Patrick, Voix d'Encre, 1995.
  • Gueltas, sous le nom de Jean Tzanès, Saint-Germain-des-Prés, 1987.
  • Le Divin et l'humain dans la Bible, Nouvelles éditions latines, 1961.

jeunesse

  • Rendez-vous à Tendrara, Éditions Thierry Magnier, 1999.

extraits

adulte

Trois palmiers
tiennent le ciel.

Un puits tient
l'homme. Une étoile

me tient : elle voyage.


In "Gueltas" © Saint-Germain-des-Prés, 1987


__________


Femmes du désert : La grandeur de l'abandon chez ces femmes soumises : elles savent bien qu'on ne peut mourir loin d'elles. C'est leur force tragique d'incarner follement la terre maternelle, de la naissance à la tombe. Désert par leur silence, désert par leur attente : femmes de peu de joies, ombres tenues très haut sur le sable qui brûle.


Extrait de "Instantanés marocains" © Voix d'Encre, 1995

jeunesse

(…) Zhora s'était glissée dans le jardin de la Ménara, au sud-ouest de Marrakech. Là, un sultan, il y a de cela fort longtemps, a fait construire un grand bassin surmonté d'un fort joli pavillon dont on retrouve l'image sur certains paquets de thé vert. Mais comment Zhora aurait-elle pu acheter le thé ? Le peu qu'il gagnait, son mari le buvait, avant de la frapper à grands coups de son parapluie noir refermé. Et comment aurait-elle pu nourrir Katib, son enfant, elle qui, mourant de faim, n'avait plus une seule goutte de lait à lui donner ? Alors elle avait pensé aux poissons de la Ménara, tellement bêtes à force d'être gavés par les touristes, tellement gros aussi, de quoi rassasier toute une famille en une seule prise. Zhora s'était donc couchée sur les dalles, les bras plongés dans l'eau noire.

Pendant ce temps, allongé sur le dos, dans ses chiffons qui sentaient la fumée et l'encre, Katib, bouche bée,
admirait les étoiles. À trois mois on connaît toutes sortes de langages que l'on oublie en grandissant : on sait parler aux fontaines, à la lumière qui danse à travers les feuillages, aux mouches qui bourdonnent, à la bouilloire qui chante sur le kanoun… Et Katib, cette nuit-là, se mit à parler aux étoiles. De la plus petite, au fond à droite, à la plus grande, en plein milieu, son babil les ravit, au point que l'une d'elles, une jeunette étourdie du nom de Souhaïla, en oublia, pour applaudir, de s'accrocher à la toile du ciel. Aussitôt elle tomba, éblouissant sur son passage les poissons de la Ménara. D'un sursaut elle évita le bassin :
"Ouf !" se dit-elle.
Mais, à peine s'était-elle réjouie de la sorte qu'elle se retrouva dans la bouche de Katib et, de là, au plus secret de la poitrine de l'enfant. Elle s'y trouva bien. Et, bercée par les battements réguliers du petit cœur, elle s'en fit un oreiller, avant de s'endormir pour de longues années…

Extrait de "Katib, l'enfant qui a vu les étoiles pleurer" © Jean-Marie Simon

médiation

adultes

  • lecture
  • table ronde et débat
  • atelier d'écriture
  • rencontre avec une classe
  • suivi de projet pédagogique
  • heure du conte

jeunesse

Public visé par les animations

  • collégiens
  • lycéens

Quelles animations ?

"Rendez-vous à Tendrara" : l'histoire d'un livre depuis la commande de l'éditeur, les repérages, le choix des personnages, le manuscrit, jusqu'au contrat, la publication, les foires du livre, etc… Combien gagne un écrivain ? Comment travaille-t-il ? Comment diversifie-t-il ses activités ? Écriture collective d'un conte. À partir d'un objet magique, élaboration d'une histoire, chaque participant apportant son idée, à l'écoute de l'autre. L'animateur se charge de l'écriture sous la dictée des conteurs en herbe. Finalité : un livre.

sur le fil

Attention

Ce site internet n’est aujourd’hui plus actualisé car il fera peau neuve en juin 2017. L’équipe de l’Arald vous proposera bientôt une nouvelle forme de navigation dans le site centrée autour de la médiation, des présentations détaillées des auteurs et de leurs publications, des informations pratiques mais aussi les actualités de la vie littéraire dans la région.

 

Merci de votre patience, et à très […] Lire la suite

Calendrier d'événements

mars 2017
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031EC

événements à venir

  • Pas d'événement.