Karin Bernfeld

Photo de Karin  Bernfeld
© Barnabé

biographie

Née à Lyon, Rhône

Vit à Paris et dans le Rhône

site personnel : http://www.karinbernfeld.com

courriel : karinbernfeld@free.fr

roman, récit

Karin Bernfeld est née à Lyon à la fin des années 70. Elle écrit depuis son enfance. Après avoir pratiqué la danse, elle s'inscrit dans un cours de théâtre à douze ans pour devenir comédienne. Journal intime, recueil de poèmes, premier roman à quatorze ans (inédit). Elle déménage à Paris, poursuit assidûment le théâtre, s'inscrit à la Sorbonne pour pouvoir continuer à prendre des cours de théâtre et elle fait des petits boulots. À dix-neuf ans, elle écrit un deuxième roman qui intéresse de nombreux éditeurs. Sans suite.

Elle écrit "Apologie de la passivité" à vingt-et-un ans, qui sort chez JC Lattès. On la voit à la télé, dans les journaux… Elle obtient un prix littéraire attribué par des lycéens.

"Alice au pays des femelles", le roman des dix-neuf ans, sort un an et demi plus tard.

Les deux romans, qui tournent autour du passage à l'âge adulte et de son obsession du corps, de l'identité sexuelle, ont été réédités en poche aux éditions J'ai Lu.

"Les Portes de l'espérance", publiée aux éditions Flammarion en octobre 2003, est une "autobiographie familiale", l'histoire incroyable mais vraie de sa famille qui a fui l'Europe de l'Est à la fin de la deuxième guerre mondiale.

Elle a aussi écrit un court texte pour la scène et deux scénario de courts-métrages. Avec l'aide d'une metteur en scène, elle a adapté en monologue théâtral le livre de Valérie Valère "Le Pavillon des enfants fous". Dans cette adaptation, Karin joue tous les rôles : la jeune patiente, les médecins, infirmières, psychiatres, les parents…

Parallèlement à ses activités de comédienne, elle a obtenu une maîtrise de lettres modernes autour du thème de la transmission. Actuellement elle prépare une thèse de Doctorat à Paris VII.

Collaborations en revues : "Technikart", "Figures", "La Faute à Rousseau" (revue de l'APA, Association pour l'autobiographie).

bibliographie

  • Plainte contre X, Hypathie, 2013.
  • Déjouer les troubles alimentaires, Librio, 2007.
  • Les Portes de l'espérance, Flammarion, 2003.
  • Alice au pays des femelles, Balland, 2001. Réédition aux éditions J'ai Lu en 2002.
  • Apologie de la passivité, Éditions Jean-Claude Lattès, 1999. Réédition aux éditions J'ai Lu en 2001.

médiation

  • lecture
  • table ronde et débat
  • rencontre avec des publics empêchés
  • atelier d'écriture
  • rencontre avec une classe
  • conférence

Karin Bernfeld

Photo de Karin  Bernfeld
© Barnabé

biographie

Née à Lyon, Rhône

Vit à Paris et dans le Rhône

site personnel : http://www.karinbernfeld.com

courriel : karinbernfeld@free.fr

roman, récit

Karin Bernfeld est née à Lyon à la fin des années 70. Elle écrit depuis son enfance. Après avoir pratiqué la danse, elle s'inscrit dans un cours de théâtre à douze ans pour devenir comédienne. Journal intime, recueil de poèmes, premier roman à quatorze ans (inédit). Elle déménage à Paris, poursuit assidûment le théâtre, s'inscrit à la Sorbonne pour pouvoir continuer à prendre des cours de théâtre et elle fait des petits boulots. À dix-neuf ans, elle écrit un deuxième roman qui intéresse de nombreux éditeurs. Sans suite.

Elle écrit "Apologie de la passivité" à vingt-et-un ans, qui sort chez JC Lattès. On la voit à la télé, dans les journaux… Elle obtient un prix littéraire attribué par des lycéens.

"Alice au pays des femelles", le roman des dix-neuf ans, sort un an et demi plus tard.

Les deux romans, qui tournent autour du passage à l'âge adulte et de son obsession du corps, de l'identité sexuelle, ont été réédités en poche aux éditions J'ai Lu.

"Les Portes de l'espérance", publiée aux éditions Flammarion en octobre 2003, est une "autobiographie familiale", l'histoire incroyable mais vraie de sa famille qui a fui l'Europe de l'Est à la fin de la deuxième guerre mondiale.

Elle a aussi écrit un court texte pour la scène et deux scénario de courts-métrages. Avec l'aide d'une metteur en scène, elle a adapté en monologue théâtral le livre de Valérie Valère "Le Pavillon des enfants fous". Dans cette adaptation, Karin joue tous les rôles : la jeune patiente, les médecins, infirmières, psychiatres, les parents…

Parallèlement à ses activités de comédienne, elle a obtenu une maîtrise de lettres modernes autour du thème de la transmission. Actuellement elle prépare une thèse de Doctorat à Paris VII.

Collaborations en revues : "Technikart", "Figures", "La Faute à Rousseau" (revue de l'APA, Association pour l'autobiographie).

bibliographie

  • Plainte contre X, Hypathie, 2013.
  • Déjouer les troubles alimentaires, Librio, 2007.
  • Les Portes de l'espérance, Flammarion, 2003.
  • Alice au pays des femelles, Balland, 2001. Réédition aux éditions J'ai Lu en 2002.
  • Apologie de la passivité, Éditions Jean-Claude Lattès, 1999. Réédition aux éditions J'ai Lu en 2001.

médiation

  • lecture
  • table ronde et débat
  • rencontre avec des publics empêchés
  • atelier d'écriture
  • rencontre avec une classe
  • conférence
sur le fil

Attention

Ce site internet n’est aujourd’hui plus actualisé car il fera peau neuve en juin 2017. L’équipe de l’Arald vous proposera bientôt une nouvelle forme de navigation dans le site centrée autour de la médiation, des présentations détaillées des auteurs et de leurs publications, des informations pratiques mais aussi les actualités de la vie littéraire dans la région.

 

Merci de votre patience, et à très […] Lire la suite

Calendrier d'événements

mai 2017
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031EC

événements à venir

  • Pas d'événement.