Maria London

Photo de Maria  London
© Maria London

biographie

Née en 1950 à Punta Arenas, Chili

Vit en Isère

site personnel : http://london-maria.blogspot.com/

roman, récit

Maria London est le nom de plume de Maria Isabel Mordojovich, petite-fille d’immigrants russes et croates au Chili à l’aube du XXe siècle. Née en 1950 à Punta Arenas, en Patagonie, en 1957 elle part pour Iquique dans le nord, puis à Santiago en 1963. Elle étudie l’Ingénierie mathématique et devient chercheur et professeur à l’Université. En 1976, elle épouse un mathématicien français, change de nom et devient émigrante - comme ses aïeux. Docteur en Mathématiques appliquées, elle travaille comme ingénieur. Connue par son entourage comme Maribel Chenin, c’est sous ce nom qu’elle écrira plus tard divers articles pour "La Faute à Rousseau" (revue de l’Association pour l'autobiographie).

Sans formation littéraire, elle tombe en écriture sur le tard. Le besoin de comprendre et de partager l’histoire de ses ancêtres et de sa propre émigration s’impose un jour, la conduisant à écrire une autobiographie familiale foisonnante. Claude Rakowska, de l’APA en dira : « Le Fil du milieu n’est ni une simple autobiographie, ni seulement un arbre généalogique suivi d’une biographie d’ancêtres, c’est une œuvre littéraire aux multiples facettes. » Cet ouvrage a été publié au Chili, puis en France, sous le titre "Tisseuse de mémoires de la Patagonie aux Balkans". La famille chilienne a souhaité que les noms soient changés et c’est ainsi que l’auteur est devenue Maria London, nom inspiré par l’histoire familiale. L’écriture est désormais une double vie, faite d’instants volés. Elle écrit tantôt un poème, tantôt un conte ou un texte court ; et tantôt elle se tait. Parfois l'écriture se fait en espagnol, parfois en français. Un premier roman, qui est présenté à la Maison de l'Amérique Latine de Paris et au Festival Belles Latines paraît en France en 2007, puis au Chili en 2008. Un troisième livre, "Le rêve et la chute", paraît en France en 2012, après une publication au Chili en 2011. M.L

bibliographie

  • Le Rêve et la chute, L'Harmattan, 2012.
  • Le Livre de Carmen, Indigo et Côté-Femmes, 2007.
  • Tisseuse de mémoires de la Patagonie aux Balkans, L'Harmattan, Graveurs de mémoire, 2003.
  • El Hilo del Medio, Ril, 2001.

extraits

LA CARESSE

Elle était seule, assise à même le sol dans une chambre vide. Seule avec son désarroi et son vide intérieur. Lasse d’avoir tant pleuré. Elle était dans cet état de dénuement rare, auquel les êtres parviennent seulement lorsqu’ils croient avoir tout raté, tout perdu.

Le rayon de soleil qui éclairait la chambre commença peu à peu à se poser sur elle, à la baigner de sa lumière, mais sans parvenir à la réchauffer. Sa voix intérieure, de pure lassitude, s’était tue, elle aussi. C’est alors qu’attirée par le soleil, une mouche vint se poser sur sa joue en osant y coller ses pattes souillées. Dans d’autres circonstances, une mouche l’aurait agacée. Dans d’autres circonstances, elle l’aurait chassée, mais cette fois-ci, elle était si absente à elle-même qu’elle resta sans la moindre réaction. L’indifférence qu’elle éprouvait, sentant l’insecte marcher sur son visage humide, l’amusa presque. C’était comme si elle n’était pas là, tout en y étant. Ses sens étaient tous éveillés, mais, en même temps, elle possédait le pouvoir inouï de ne pas réagir, ce qui lui permettait d’observer le monde tel qu’il était, sans l’altérer de sa présence. Le contact de la mouche marchant sur son visage produisit sur elle un effet surprenant : elle eut soudain l’impression que la mouche était venue lui offrir la caresse qu’elle n’attendait plus ; c’était... C’était, en quelque sorte, la vie, par son côté le plus humble, qui venait virevolter autour d’elle, la toucher, lui faire un cadeau. Cadeau de la richesse qui se dévoile à ceux qui n’attendent plus rien. Cadeau d’un instant simple mais tellement réel et lumineux que peu à peu toute son attention fut captivée. Alors, elle commença à aimer le chatouillement qu’elle ressentait lorsque les frêles pattes de l’insecte jouaient sur le duvet de sa peau, parcourant le relief de son visage. Elle restait de marbre et retenait son souffle pour ne pas effaroucher l’insecte quand il s’aventurait sur les ailes de son nez ou le sensible pourtour de sa bouche. Elle guettait ses décollages, écoutait son bourdonnement et attendait, immobile, le plaisir d’une nouvelle caresse. Immobile, non plus par désarroi, mais pour ne pas effrayer sa minuscule compagne d’un long instant, messagère surprenante d’un monde secret et merveilleux, auparavant inconnu.

Elle attendit sans bouger que le soleil suive son chemin, quitte la chambre et emmène l’insecte derrière lui. Alors, elle se leva. Le cœur léger et le regard ensoleillé, elle quitta cet endroit pour ne jamais l’oublier.

@ Maria London, 2003.

médiation

  • table ronde et débat
  • rencontre avec des publics empêchés
  • rencontre avec une classe

Maria London

Photo de Maria  London
© Maria London

biographie

Née en 1950 à Punta Arenas, Chili

Vit en Isère

site personnel : http://london-maria.blogspot.com/

roman, récit

Maria London est le nom de plume de Maria Isabel Mordojovich, petite-fille d’immigrants russes et croates au Chili à l’aube du XXe siècle. Née en 1950 à Punta Arenas, en Patagonie, en 1957 elle part pour Iquique dans le nord, puis à Santiago en 1963. Elle étudie l’Ingénierie mathématique et devient chercheur et professeur à l’Université. En 1976, elle épouse un mathématicien français, change de nom et devient émigrante - comme ses aïeux. Docteur en Mathématiques appliquées, elle travaille comme ingénieur. Connue par son entourage comme Maribel Chenin, c’est sous ce nom qu’elle écrira plus tard divers articles pour "La Faute à Rousseau" (revue de l’Association pour l'autobiographie).

Sans formation littéraire, elle tombe en écriture sur le tard. Le besoin de comprendre et de partager l’histoire de ses ancêtres et de sa propre émigration s’impose un jour, la conduisant à écrire une autobiographie familiale foisonnante. Claude Rakowska, de l’APA en dira : « Le Fil du milieu n’est ni une simple autobiographie, ni seulement un arbre généalogique suivi d’une biographie d’ancêtres, c’est une œuvre littéraire aux multiples facettes. » Cet ouvrage a été publié au Chili, puis en France, sous le titre "Tisseuse de mémoires de la Patagonie aux Balkans". La famille chilienne a souhaité que les noms soient changés et c’est ainsi que l’auteur est devenue Maria London, nom inspiré par l’histoire familiale. L’écriture est désormais une double vie, faite d’instants volés. Elle écrit tantôt un poème, tantôt un conte ou un texte court ; et tantôt elle se tait. Parfois l'écriture se fait en espagnol, parfois en français. Un premier roman, qui est présenté à la Maison de l'Amérique Latine de Paris et au Festival Belles Latines paraît en France en 2007, puis au Chili en 2008. Un troisième livre, "Le rêve et la chute", paraît en France en 2012, après une publication au Chili en 2011. M.L

bibliographie

  • Le Rêve et la chute, L'Harmattan, 2012.
  • Le Livre de Carmen, Indigo et Côté-Femmes, 2007.
  • Tisseuse de mémoires de la Patagonie aux Balkans, L'Harmattan, Graveurs de mémoire, 2003.
  • El Hilo del Medio, Ril, 2001.

extraits

LA CARESSE

Elle était seule, assise à même le sol dans une chambre vide. Seule avec son désarroi et son vide intérieur. Lasse d’avoir tant pleuré. Elle était dans cet état de dénuement rare, auquel les êtres parviennent seulement lorsqu’ils croient avoir tout raté, tout perdu.

Le rayon de soleil qui éclairait la chambre commença peu à peu à se poser sur elle, à la baigner de sa lumière, mais sans parvenir à la réchauffer. Sa voix intérieure, de pure lassitude, s’était tue, elle aussi. C’est alors qu’attirée par le soleil, une mouche vint se poser sur sa joue en osant y coller ses pattes souillées. Dans d’autres circonstances, une mouche l’aurait agacée. Dans d’autres circonstances, elle l’aurait chassée, mais cette fois-ci, elle était si absente à elle-même qu’elle resta sans la moindre réaction. L’indifférence qu’elle éprouvait, sentant l’insecte marcher sur son visage humide, l’amusa presque. C’était comme si elle n’était pas là, tout en y étant. Ses sens étaient tous éveillés, mais, en même temps, elle possédait le pouvoir inouï de ne pas réagir, ce qui lui permettait d’observer le monde tel qu’il était, sans l’altérer de sa présence. Le contact de la mouche marchant sur son visage produisit sur elle un effet surprenant : elle eut soudain l’impression que la mouche était venue lui offrir la caresse qu’elle n’attendait plus ; c’était... C’était, en quelque sorte, la vie, par son côté le plus humble, qui venait virevolter autour d’elle, la toucher, lui faire un cadeau. Cadeau de la richesse qui se dévoile à ceux qui n’attendent plus rien. Cadeau d’un instant simple mais tellement réel et lumineux que peu à peu toute son attention fut captivée. Alors, elle commença à aimer le chatouillement qu’elle ressentait lorsque les frêles pattes de l’insecte jouaient sur le duvet de sa peau, parcourant le relief de son visage. Elle restait de marbre et retenait son souffle pour ne pas effaroucher l’insecte quand il s’aventurait sur les ailes de son nez ou le sensible pourtour de sa bouche. Elle guettait ses décollages, écoutait son bourdonnement et attendait, immobile, le plaisir d’une nouvelle caresse. Immobile, non plus par désarroi, mais pour ne pas effrayer sa minuscule compagne d’un long instant, messagère surprenante d’un monde secret et merveilleux, auparavant inconnu.

Elle attendit sans bouger que le soleil suive son chemin, quitte la chambre et emmène l’insecte derrière lui. Alors, elle se leva. Le cœur léger et le regard ensoleillé, elle quitta cet endroit pour ne jamais l’oublier.

@ Maria London, 2003.

médiation

  • table ronde et débat
  • rencontre avec des publics empêchés
  • rencontre avec une classe
sur le fil

Attention

Ce site internet n’est aujourd’hui plus actualisé car il fera peau neuve en juin 2017. L’équipe de l’Arald vous proposera bientôt une nouvelle forme de navigation dans le site centrée autour de la médiation, des présentations détaillées des auteurs et de leurs publications, des informations pratiques mais aussi les actualités de la vie littéraire dans la région.

 

Merci de votre patience, et à très […] Lire la suite

Calendrier d'événements

mai 2017
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031EC

événements à venir

  • Pas d'événement.