Odile Marcel

Photo de Odile  Marcel
© Guy Vivien

biographie

Née en 1945 à Paris

Vit à Paris

roman, récit, essai

Odile Marcel a passé ses vingt premières années dans une famille dont elle a décrit quelques traits dans "Une éducation française". Elle a été formée par l'école libre (collège Sévigné jusqu'à la première) puis par le lycée républicain (lycée Fénelon en terminale et lettres supérieures) et l'université (études de philosophie à la Sorbonne, agrégée de philosophie en 1968). Elle enseigne depuis lors (lycée François Ier du Havre, 1968-1970, puis université Lyon III). Son activité de recherche et ses publications sont centrées sur le thème "culture et société", "culture et politique", développé principalement dans son livre "La Maladie européenne, Thomas Mann et le XXe siècle" (PUF 1993). Elle travaille depuis 1980 sur le thème de l'espace et du paysage (articles et publication collective : "Composer le paysage", Champ Vallon, 1989), a écrit une "Histoire naturelle et morale de la maladie" et une "Poétique du littoral".

Elle a en outre publié deux romans et écrit trois livrets pour l'opéra : avec Maurice Ohana, "Trois Contes de l'Honorable Fleur", 1976, "La Célestine", d'après F. de Rojas, 1984 ; pour Hugues Dufourt, "La Mort de Procris", adaptation d'après Shakespeare, 1986.

Odile Marcel est membre du C.A. de la Villa Gillet et du Conseil scientifique du Conservatoire du littoral et des espaces lacustres. O.M.

bibliographie

  • Temps et paysage, avec des photographies de John Davies, Tarabuste, 2000.
  • Images de la maladie, Musée de Saint-Étienne/La Villa Gillet, 1995.
  • La Maladie européenne : Thomas Mann et le XXe siècle, PUF, 1993.
  • Philosophie de la révolution française, Faculté de Philosophie de Lyon, 1989.
  • Composer le paysage, Champ Vallon, 1989.
  • Une éducation française, PUF, 1984.
  • L'Amazonie, Le Seuil, 1981.
  • Note sur le wagnérisme de Nietzsche, PUL, 1978.
  • L'Eau qui dort, Le Seuil, 1977.

médiation

  • table ronde et débat
  • atelier d'écriture
  • création de livres et d'expositions

Odile Marcel

Photo de Odile  Marcel
© Guy Vivien

biographie

Née en 1945 à Paris

Vit à Paris

roman, récit, essai

Odile Marcel a passé ses vingt premières années dans une famille dont elle a décrit quelques traits dans "Une éducation française". Elle a été formée par l'école libre (collège Sévigné jusqu'à la première) puis par le lycée républicain (lycée Fénelon en terminale et lettres supérieures) et l'université (études de philosophie à la Sorbonne, agrégée de philosophie en 1968). Elle enseigne depuis lors (lycée François Ier du Havre, 1968-1970, puis université Lyon III). Son activité de recherche et ses publications sont centrées sur le thème "culture et société", "culture et politique", développé principalement dans son livre "La Maladie européenne, Thomas Mann et le XXe siècle" (PUF 1993). Elle travaille depuis 1980 sur le thème de l'espace et du paysage (articles et publication collective : "Composer le paysage", Champ Vallon, 1989), a écrit une "Histoire naturelle et morale de la maladie" et une "Poétique du littoral".

Elle a en outre publié deux romans et écrit trois livrets pour l'opéra : avec Maurice Ohana, "Trois Contes de l'Honorable Fleur", 1976, "La Célestine", d'après F. de Rojas, 1984 ; pour Hugues Dufourt, "La Mort de Procris", adaptation d'après Shakespeare, 1986.

Odile Marcel est membre du C.A. de la Villa Gillet et du Conseil scientifique du Conservatoire du littoral et des espaces lacustres. O.M.

bibliographie

  • Temps et paysage, avec des photographies de John Davies, Tarabuste, 2000.
  • Images de la maladie, Musée de Saint-Étienne/La Villa Gillet, 1995.
  • La Maladie européenne : Thomas Mann et le XXe siècle, PUF, 1993.
  • Philosophie de la révolution française, Faculté de Philosophie de Lyon, 1989.
  • Composer le paysage, Champ Vallon, 1989.
  • Une éducation française, PUF, 1984.
  • L'Amazonie, Le Seuil, 1981.
  • Note sur le wagnérisme de Nietzsche, PUL, 1978.
  • L'Eau qui dort, Le Seuil, 1977.

médiation

  • table ronde et débat
  • atelier d'écriture
  • création de livres et d'expositions
sur le fil

Jacques A. Bertrand reçoit le prix Alexandre-Vialatte 2015 pour son essai Brèves histoires des choses (Julliard) et pour l’ensemble de son oeuvre chez Julliard.

a été couronné par le prix Lettres frontière 2015 pour son roman paru en 2014 L’Affaire des vivants (éditions Phébus)

fait partie des 7 lauréats du 10e prix Handi-Livres pour son roman L’École du tonnerre (Rue du Monde).

Michel Thion a reçu le prix « Révélation de poésie 2015 » de la Société des Gens de Lettre. (SGDL), pour son recueil L’Enneigement, paru aux éditions La Rumeur Libre.

a reçu le prix Trop Virilo qui récompense « la plus vivace poussée de testostérone littéraire de l’année« , pour Quand le diable sortit de la salle de bain (Noir sur Blanc), ex aequo avec Jean Teulé.

vient de recevoir le Prix Cazes Brasserie Lipp 2016 pour son roman Giratoire paru en janvier chez Serge Safran Editeur.

Calendrier d'événements

mars 2017
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031EC

événements à venir

  • Pas d'événement.