publications
Le coeur du pélican
Points, Collection Points Juin 2016
ISBN 9782757857601
260 p. ; 18 x 11 cm, 7 €

Disponible

Résumé

La rage de vaincre. C’est le sentiment qui habite Anthime lorsqu’il court. Courir. Pourquoi Pour exister. Et peut-être finalement pour survivre… Lorsqu’Anthime, adolescent, arrive dans une banlieue de province avec son inséparable soeur Héléna, il craint de ne pas s’intégrer dans la petite communauté où il n’est pas attendu. A l’occasion d’une kermesse, il s’illustre par sa rapidité au jeu de quilles. Dès lors, sous la houlette de Brice, l’entraîneur obèse et bonhomme, il n’a de cesse d’être le meilleur dans ce domaine où il excelle. Il devient bientôt le Pélican, un exemple et un symbole pour toute la région. Admiré de tous, il est adulé dans l’ombre par une voisine, Johanna. Mais c’est Béatrice, charnelle et sensuelle, qui suscite son désir. La veille d’une course déterminante, les deux adolescents se donnent enfin leur premier baiser. Mais, alors qu’il est aux portes de Une vingtaine d’années plus tard, alors qu’il est devenu un père de famille bedonnant travaillant à Pôle Emploi, il reçoit un électrochoc qui l’arrache à sa torpeur : lors d’un enterrement, il est la risée de ses anciens camarades qui le mettent – sur le mode de la vanne – au défi de traverser le pays en courant. Blessé au plus profond de lui-même, il les prend au mot et, de retour chez lui, il exhume un vélo d’appartement des décombres de son garage et commence à s’entraîner avec hargne. Pris sur le fait par sa femme, furieuse de sa révolte, il quitte son foyer et rejoint sa soeur, Héléna, qui devient la complice de ce projet insensé. Le Pélican trouvera-t-il en lui la force pour redevenir un champion, mais, par-dessus tout, à renouer avec l’estime de soi-même et son orgueil d’être Anthime s’est arraché le coeur, le pélican s’est arraché le coeur. Et pas seulement pour moi. Je vous l’ai dit, mais vous n’écoutez pas : le monde ne sera jamais assez vaste pour accueillir des hommes comme lui. Le monde ne comprendra jamais que les grands hommes ne sont pas ceux qui gagnent, mais ceux qui n’abandonnent pas quand ils ont perdu. Porté par une tension extrême, Le Coeur du Pélican nous parle de la gloire et de sa fragilité, du sport et de sa souffrance. Il raconte le courage et la destinée à la fois banale et extraordinaire d’un homme qui réussit, connaît le succès, tombe et se relève. Celle d’un homme qui refuse de ne pas aller au bout de lui-même. L’auteur parvient formidablement à incarner ses personnages aux prises avec leurs désirs et aveuglés par les non-dits. Comment peut-on vivre normalement lorsqu’on a touché des doigts la gloire

En lien avec cette publication

Coulon Cécile (fiche complète)